Jump to content

Amrith

Millennium Group Initiates
  • Content Count

    159
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutral

About Amrith

  • Rank
    Retired Founding Elder

Millennium Group Database

  • Location
    France

Social

Me on Millennium

  • Favorite Millennium Seasons
    1&3
  • Favorite Millennium Writers
    Charles (D.) Holland
  • Favorite Millennium Directors
    Allen Coulter

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Et pour cause ça n'était pas le cas. Le Pilot, Gehenna, Force Majeure, The Beginning And The End, Jose Chung Final Doomsday, Owls, The Fourth Hourseman ou Seven And One font partie des épisodes que j'ai vu une centaine de fois. Le record absolu étant le Pilot.
  2. Tu es encore un petit joueur à ce stade
  3. Ce forum est sous perfusion. Mais si tu as du glucose en stock apporte-le, bien sûr.
  4. Les talents de Chris Carter et du duo Morgan et Wong se valent mais sont complètement différents. Chris Carter est un excellent créateur, Morgan et Wong sont d'excellents prolongateurs. Chris Carter n'a rien d'un scénariste exceptionnel : il est l'auteur de certains des plus mauvais épisodes de The X-Files - Space et Fight Club notamment - dans laquelle ses segments mythologiques ne sont allés qu'en se dégradant, il est l'auteur du plus gros raté de The Lone Gunmen, il est l'auteur qui a mal briefé ses scénaristes sur MillenniuM. Si l'on regarde attentivement ses réussites, ce sont soit des épisodes cruciaux ayant pour fondements le concept même de la série - ce qui explique la perfection de ses pilotes - soit des épisodes marginaux inspirés par le travail d'autres auteurs avant lui. Chris Carter a un grand talent pour la création de concepts, d'univers, de personnages, bref pour le travail en amont, mais il reste un bon scénariste sans plus. Les Episodes 1 et 3 de Harsh Realm sont exceptionnels tandis que les Episodes 2 et 8 sont bons sans plus, pourquoi alors que Chris Carter a écrit les quatre ? Parce que les deux premiers présentent et traitent du monde de Harsh Realm tandis que les deux autres sont des histoires bouclées se cantonnant au scenario pur. Et là-dessus, ce type n'a rien d'un génie. Morgan et Wong sont à l'inverse deux auteurs incapables de bâtir un truc décent à partir de rien - Above And Beyond est tout à fait surestimée en raison d'un fandom illuminé - mais qui ont un don lorsqu'il s'agit d'injecter dans une série de nouvelles possibilités, d'élargir le spectre d'une oeuvre à son maximum pour l'enrichir considérablement. Ils sont très bons pour creuser les oeuvres d'autrui. La brièveté d'un film l'oblige à ne tourner qu'autour de son concept, or Morgan et Wong ne savent pas créer de toutes pièces un concept intéressant, d'où le désintérêt suscité par leurs films. Ce sont deux formes distinctes de talent.
  5. Sur le fait que Skull And Bones est le véritable début de la saison, c'est indubitablement vrai. C'est le premier épisode qui, plus ou moins, lançait la direction approximative de la saison, à savoir un Groupe Millennium de type eugéniste cherchant à créer un humain amélioré. Dans tous les épisodes mythologiques qui suivront, on aura cette idée sous-jacente d'un Groupe Millennium désireux d'accélérer la marche de l'évolution humaine, c'est probablement là où les scénaristes voulaient en venir d'autant que le dernier épisode dit que le Groupe Millennium souhaite réaliser par des moyens pragmatiques le rêve alchimiste de la transformation de soi-même. En outre, Skull And Bones est aussi le premier épisode à introduire la story-line, assez mal exploitée sur la durée mais évidente, du Groupe Millennium qui souhaite renouer des liens avec Frank en faisant pression sur le FBI. Donc oui, Skull And Bones est le véritable début de la Saison 3, et il est à cette saison ce que sont Gehenna et Beware Of The Dog aux années précédentes, l'effet-annonce de ce dont à quoi il faut s'attendre pour la suite. Pour la comparaison avec le Pilote, cette auto-satisfaction de Johannessen à propos de Skull And Bones s'appuie sur plusieurs paramètres : premièrement Chris Carter lui a répété de nombreuses fois qu'il adorait cet épisode ce qui l'a énormément motivé, deuxièmement c'est un segment qui est globalement très apprécié des fans américains qui en ont largement débattu, troisièmement il possède l'une des plus belles réalisations de la série, et quatrièmement c'est une histoire aussi glauque et noire que le Pilote ce que l'on pensait ne plus jamais revoir. Je trouve cette comparaison prétentieuse, mais après tout rien n'allait contre son propos autour de Chip Johannessen. Cet épisode a eu neuf fois sur dix de très bons échos. Le fait que Ken Horton, co-producteur exécutif, ait participé à l'écriture, peut aussi jouer dans le fait que l'on caresse le poil de cet épisode. A noter que l'épisode, tout comme Bardo Thodol du même auteur, présente nombre de détails assez incompréhensibles et qui ont indirectement fait son succès. Par exemple ce symbole en forme d'oeil que Ed dessine partout et que l'on avait déjà vu dans un contexte tout à fait différent dans Exegesis, où il qualifiait les extralucides du Projet Blue Flame. Vraisemblablement un coup de bluff improvisé des scénaristes, mais qui a réussi son effet à l'époque de la diffusion. Je trouve Omerta sympathiquement fade, en revanche je trouve qu'il a sa place dans MillenniuM. Il fallait un épisode où Frank et Jordan puissent parler de la mort de Catherine, de manière simple et sans nostalgie gratuite. Il fallait un épisode où le sujet serait la rédemption, thématique au demeurant très biblique. Il fallait un épisode où Mark Snow dépasse tout ce qu'il avait fait jusque là dans sa carrière. Omerta réunit ces trois qualités, concentrées dans une histoire passe-partout et peu mémorable, mais Saison 3 oblige, très ambiguë. Parce que outre ses airs naïfs, l'épisode contient plusieurs idées morbides, et quelque chose de très dérangeant à propos de Frank. On a tendance à l'oublier, mais en définitive dans cet épisode Frank aide à s'échapper le mafieux Eddie Giannini Scarpino, responsable de la mort de plus d'une dizaine de personnes. Certes il s'agit d'un criminel repenti et mignon dans l'histoire, mais c'est aussi un assassin multi-récidiviste. Omerta est le seul épisode de la série où l'on aura vu Frank se lier d'amitié avec un tueur et organiser son évasion. Est-ce une erreur ou un oubli scénaristique énorme du scénariste Michael Perry, ou bien une idée tout à fait volontaire et réfléchie de sa part ? Très peu de monde a discuté de cet élément précis de l'épisode et de son rapport à la conception religieuse de la rédemption, alors qu'à mon avis il s'agit d'un élément de controverse sans précédent dans la série. Plus généralement, la Saison 3 est la saison de toutes les polémiques et c'est probablement ce qui l'a rendue passionnante y compris auprès de plusieurs fans hardcore. Il y aurait beaucoup à dire et à redire sur chaque épisode de cette saison, qu'on a tendance à considérer comme un ensemble au lieu d'en commenter les épisodes de manière isolée comme cela s'est fait pour les Saisons 1 et 2. Pour moi l'aspect résolument brouillon de la Saison 3 a énormément contribué au mythe MillenniuM. MillenniuM dans ses Saisons 1 et 2 était tellement proche de la perfection qu'aucune polémique de fond ne pouvait réellement intervenir dans le cadre de la totalité de la série. Les trous, les bourdes et les incompréhensions de la Saison 3 ont permis l'émergence de débats sur ce qu'est ou ce que n'est pas MillenniuM, en somme la polémique permanente sur la nature même de la série, et il n'existe aucun culte sans polémique. Avec le recul que l'on peut avoir dès l'annulation du programme, je trouve également qu'il est profitable à la série d'avoir eu trois saisons aussi différentes les unes des autres. C'est ce qui fait qu'aucune personne n'a la même définition de ce qu'est MillenniuM, c'est ce qui fait un culte. Je ne pense pas que X-Files soit culte, c'est une icône populaire. MillenniuM est culte, et ses carences en cohérence y font beaucoup dans ce statut finalement rare en télévision. Darwin's Eye est un épisode assez fascinant mais l'on ne peut pas dire d'une saison qu'elle commence sur pareil loner. La qualité est un facteur qui n'entre pas en compte lorsqu'il s'agit de trouver le point de départ. Darwin's Eye qui lui aussi possède plusieurs éléments bizarres, notamment ce lien mystérieux entre la démente Cassie Doyle et James Hollis autour du symbole des palmiers. Des arbres sur lesquels le père d'Emma continue de se focaliser dans l'épisode Via Dolorosa en regardant en boucle les images videos de palmiers explosant lors d'essais militaires. Encore l'un des grands secrets de la Saison 3. Sinon tu sous-entends qu'il n'y a pas eu de bons épisodes avant Darwin's Eye, ce qui est très dur à mon sens. Des épisodes comme TEOTWAWKI, Borrowed Time, The Sound Of Snow ou Antipas n'ayant pas à rougir vis-à-vis des épisodes de la Saison 1, et d'autres tenant tout à fait bien la route et surclassant aisément 70 à 80% de la production télévisée de l'époque. Les seuls ratages complets de la Saison 3 restent le très louche Human Essence et le risible Collateral Damage qui sans la présence de Peter serait certainement le plus mauvais épisode de la série. Même s'il s'avère qu'il est apprécié aux Etats-Unis, mais là ça dépasse ma compréhension, à moins que tout son audimat n'ait jamais entendu parler de X-Files avant cela. Les seuls ratages complets de la Saison 1 étaient Wide Open et Weeds, ainsi que A Single Blade Of Grass pour la Saison 2. A ce titre, je trouve assez dommage que le recommandable livre MillenniuM d'Edouard De Teyssière zappe complètement la Saison 3 sous prétexte qu'elle ne véhiculerait aucun message ou n'aurait aucune profondeur. Un petit effort d'une quinzaine de pages supplémentaires n'aurait pas été superflu, y compris une quinzaine de pages critiques. Non seulement dire que la Saison 3 ne véhicule rien est faux, mais cela l'est doublement si l'on prend les épisodes de manière isolée. L'auteur aurait pu faire la critique de leur traitement maladroit, mais quoi qu'il en pense des thématiques telles que la rédemption individuelle, l'eugénisme comme mystique ou la science s'accaparant les pouvoirs de Dieu, sont extrêmement récurrentes dans la Saison 3, et pertinentes dans le cadre de la série. Les épisodes isolés traitent également du pardon de la communauté, de la loi du plus fort, des extrêmismes religieux ou des rites de passage entre autres. Il ne me semble pas que tout ceci soit bon à mettre aussi rapidement à la poubelle, et l'ouvrage s'en retrouve amputé d'une partie qui aurait pu être intéressante. Et puis la Saison 3 est peut-être paradoxalement la saison qui contient le plus de considérations intéressantes sur ce qu'est le Mal. Tout ceci était rédigeable, avec un esprit critique si la Saison 3 n'était pas appréciée par l'auteur. Je sous-entends un peu ça. La diffusion de MillenniuM en France a été un tel fiasco que très peu de gens se sont sentis concernés par la série, alors que ses horaires décentes partout ailleurs dans le monde ont mis tous les téléspectateurs sur un pied d'égalité. A l'étranger, chacun pouvait se faire son opinion en temps réel, et surtout en même temps. En France non, il y a eu un noyau dur dont la communication très homogène a presque fait figure de parole d'évangile. En France la poignée d'irréductibles des débuts devait importer les épisodes en VO, et ce degré d'implication dans une série qui à l'époque relevait presque de l'underground a généré une dizaine de fans internautes avec de forts degrés d'exigence, plus élevés que la moyenne. Ces gens, cette petite dizaine de fans qui ont fini par former ou rejoindre plus tard, par diverses dérogations, le FLT, ont impulsé un mouvement anti-Saison 3 très fort sur internet et qui est resté gravé dans l'inconscient collectif de tous les fans arrivant. A chaque fois qu'un nouveau fan déboulait sur la scène publique du web, il était, et il est encore de nos jours deux fois sur trois, totalement endoctriné par le leitmotiv d'une Saison 3 absolument merdique, nulle, inintéressante, idiote. Et pourtant l'opinion d'une Saison 3 absolument merdique, nulle, inintéressante, idiote, a été depuis très modérée par ses émetteurs de l'époque. Moi-même aujourd'hui il y a beaucoup d'épisodes que j'apprécie dans cette saison, Sullivan a concédé des qualités à cette saison, et TFT aime bien cette saison, mais ce n'est pas ce que nous disions en 1999. Et comme à cette époque le seul media d'information sur MillenniuM en France c'était internet, et que nous faisions à dix maximum ce qu'ils faisaient à plusieurs dizaines de milliers aux Etats-Unis, nous avons involontairement répandu une sorte de pensée unique à propos de la Saison 3. Résultat, les gens n'osaient pas dire sur les forums "L'épisode de cette semaine était bien" et préféraient directement s'aligner sur la même tangente. Aujourd'hui encore, et même si cela se tempère de plus en plus, il y a des résidus de cette position. Le plus évident des test à faire pour se le démontrer, c'est de s'adresser à des gens qui ont suivi l'intégralité de la série mais qui n'ont pas internet, ou bien qui ont découvert la série avec les DVD : tu n'en trouveras aucun qui dit que la Saison 3 est à chier, très peu qui te diront qu'elle est la moins bonne des trois, et une énorme majorité qui penseront que la série a été d'une qualité très constante et qui ne situent aucune baisse de régime en début de Saison 3. La France commence donc depuis un an à tolérer la Saison 3 de MillenniuM, à tort ou à raison, car elle commence seulement maintenant à diffuser de manière équitable la série, alors qu'auparavant ce programme était aux mains de très peu d'individus, qui plus est d'individus qui se connaissaient, et qui par conséquent avaient des difficultés à proposer de véritables courants hétéroclites. Ce qui, ceci dit, ne signifie pas qu'ils étaient dans le faux. Donc oui, la Saison 3 de MillenniuM et la France, c'est, tout comme MillenniuM et la France, toute une histoire singulière que l'on ne retrouve pas ailleurs. Ailleurs il y a eu brassage des idées par le grand nombre, ici consanguinité virtuelle qui a instauré une pensée commune très forte et laissé des marques sur internet. D'ailleurs, j'aime à penser que de même que la diffusion de MillenniuM en France a créé le FLT, le FLT a finalement recréé la diffusion de MillenniuM en France.
  6. Le problème étant que lorsque Henriksen parle d'un Groupe Millennium méchant, il critique l'orientation de la série prise dans la Saison 2. Pour Henriksen, le Groupe Millennium est méchant dans la Saison 2. Il l'est aussi dans la Saison 3, mais selon lui le Groupe Millennium de la Saison 3 est dans la continuité de celui de la Saison 2. C'est faux, mais c'est ainsi qu'il le perçoit. Tout cela pour dire que Henriksen préfère la Saison 3 à la Saison 2, il l'a dit de manière limpide, et que dans cette citation c'est la Saison 2 qu'il accuse essentiellement. Le seul reproche que Henriksen a fait à la Saison 3 pour elle-même, et qui est très pertinent, c'est lorsqu'il a dit que son erreur était de ne pas avoir su délimiter les contours du Groupe Millennium en ne montrant pas son fonctionnement interne, qualité qu'il a au moins reconnue à la Saison 2. Je précise toutefois que s'il est très courant que la Saison 3 soit la moins appréciée des fans, il est en revanche rarissime qu'elle soit reniée ou détestée par eux. Ca, c'est un phénomène typiquement français, l'opinion plutôt négative d'un pionnier qui se répand à l'ensemble d'un petit fandom. Si on prend l'Angleterre, l'Australie, l'Italie, le Japon et tous les autres, la Saison 3 y a ses farouches défenseurs. L'un des Elders de This Is Who We Are, un américain co-fondateur de ce board, continue de clamer que la Saison 3 est la meilleure saison de MillenniuM, avec des arguments légitimes. Donc il ne faudrait pas croire que tout le monde partage les mêmes sentiments vis-à-vis de la Saison 3 de MillenniuM. Pour une majorité des gens, MillenniuM est une série géniale du début à la fin dont les scissions entre saisons sont un détail.
  7. La principale difficulté avec MillenniuM c'est de retranscrire son ambiance dépressive. Malheureusement, pour le moment MillenniuM Apocalypse ne ressemble pas à MillenniuM. Mais comme nous l'avons dit, le format 10-15 minutes est trop court pour pouvoir reconstruire la densité d'une série comme MillenniuM. On est conscients que sans argent ce n'est pas facile, mais le conseil c'est : moins d'épisodes mais des épisodes plus longs, et une image plus sombre. The major difficulty with MillenniuM is to retranscribe its sad mood. Unfortunately, for the moment MillenniuM Apocalypse does not feel MillenniuM. But as we said, the 10-15 minutes format is too short to be able to rebuild the density of a show like MillenniuM. We're conscious that without money it is not easy, but I think the good way is : less episodes but longer episodes, and a darker environment.
  8. J'ai vu les deux premiers épisodes de MillenniuM Apocalypse... Je n'en attendais pas grand-chose. Et j'ai bien fait. Qu'il n'y ait pas de scenario consistant ni même de mystère est une chose. Après tout en dix minutes c'est quasiment impossible, mais là encore le choix des dix minutes est absurde. Mais que l'on n'essaie même pas de retranscrire un tant soit peu l'ambiance de MillenniuM en est une autre. On a quand même des scènes filmées en plein soleil dans des espaces verdoyants avec des figurants en short, il faudrait songer à réaliser le décalage immense entre l'oeuvre originale et le fanfilm. Bref, les meilleures intentions... En l'occurrence, ça ne va plus loin que les meilleures intentions. Il n'y a guère que la musique et le site qui parviennent un tant soit peu à retranscrire l'esprit MillenniuM.
  9. Pour les Saisons 1 et 2 je ne dis rien, pour moi on ne peut pas faire l'économie de leur revisionnage. Pour la SV3 c'est de bien moindre importance, et à vrai dire ce sont les 3SV01 et 3SV02 qui concernent profondément le 3SV09, les autres ne sont qu'évocateurs, sans lien réel. En gros il faut avoir compris le fonctionnement du Groupe en Conseil, les croyances de Luminaires et la raison d'être des personnages - le plus gros de tout ça est donné dans les 3SV01 et 3SV02 - alors que l'on entame le 3SV09. C'est tout. Mais c'est déjà pas mal. Preuve en est que les lecteurs du double season premiere avaient quasiment oublié qu'il y était dit qu'il y avait une taupe dans le Groupe. C'était limpide, mais personne n'a voulu le retenir - probablement parce que dans la tête de beaucoup de lecteurs le Groupe n'a pas besoin d'avoir de taupes pour être méchant. Or si on ne l'a pas retenu le 3SV09 perd un peu de sa classe, ce qui est dommage. Les lecteurs ont alors peut-être l'impression que la scène finale avec Suzanne sort d'un chapeau magique alors que la taupe on en parle depuis le début. Et que par exemple, dans un épisode comme le 3SV04, Jordan dit déjà à propos de Suzanne que c'est une menteuse. D'un côté on est content parce que les lecteurs ont soupçonné tout le monde comme étant le méchant infiltré, sauf précisément Suzanne, mais comme le dit Sullivan, on aurait préféré que ce jeu avec le lecteur ait été possible grâce à la qualité de traitement du personnage plutôt que du fait d'une indifférence chronique vis-à-vis du story-arc de la taupe. Parce qu'on a tout fait pour qu'on ne la soupçonne pas : on l'a fait être honnête avec Frank dans le 3SV04, on lui a inséré de la compassion tacite envers Peter dans le 3SV05, on l'a fait se rapprocher sentimentalement de Romeo dans le 3SV06, on l'a mise dans un épisode parodique dans le 3SV08... Et à chaque fois, elle était à la fois insuffisamment "gentille" et insuffisamment "méchante" pour ne pas que le lecteur puisse penser à ce personnage là comme étant le traître de l'histoire. Si elle avait été trop lisse, c'était l'effet 24, on aurait de suite soupçonné que le noir est blanc et que le blanc est noir. Alors elle a été grise. Je réalise seulement maintenant que c'était pas évident à faire, mais on l'a fait si naturellement et si facilement que je pense que ça n'a pu être possible que parce qu'on adore le personnage. C'est un premier acte de la SV3 qui se termine ici. On va m'accuser de jeter des fleurs mais je suis relativement satisfait car sur neuf épisodes il n'y en a qu'un seul que je n'aime pas. Davantage que pour la direction de la mythologie ou que pour les scenarii, sur cette partie je pense que le gros lot ça a vraiment été Romeo Luther et Suzanne McCarlton, et leur rapport à Frank Black. Ca, je nous ne féliciterai jamais assez d'avoir créé ces deux personnages là et j'espère que les rares gens de mon avis sont aussi intrigués par leur sort dans la SV3 MillenniuM que par ceux de Frank, de Peter et de Jordan. Sinon pour la suite... il faudra attendre longtemps. Déjà tu es l'une des seules personnes à avoir lu les épisodes. Mais en plus tu es la seule personne à faire des feedbacks des épisodes. Alors crois pas qu'on va te dire de relire les scripts plusieurs fois en plus Merci du support. Teaser lis la SV : "Bientôt", d'ici 2015 à peu près, la SV3 vous dira tout sur l'Histoire du Groupe Millennium. Où, quand, comment, pourquoi, par qui, avec quelles scissions, avec quelles évolutions, pour quel objectif ultime, quel rapport avec Luminaires, quel rapport avec le FBI, pourquoi ce serpent en guise de symbole, pourquoi avoir recruté Frank Black, et pour quelle Apocalypse en définitive... Vous serez tout ridés mais ce sera vachement bien.
  10. Merci de continuer à lire Le 3SV09 est un épisode très dense et bourré de détails. Il nécessite au moins deux lectures et une bonne connaissance des Saisons 1 et 2 pour en saisir toutes les implications à propos de l'Alliance, de The Trust, des Dons, des Coqs et des Chouettes etc... Il faut également avoir assimilé de nombreux éléments antérieurs propres à la SV3, comme l'idéologie de Luminaires ou bien le fonctionnement du Conseil, pour pouvoir complètement comprendre ce dont il est question. Même si l'épisode tourne essentiellement autour des personnages, il y a ici et là nombre de pistes concernant l'intrigue générale de la SV3, que l'on ne remarque pas forcément de prime abord. Des personnages comme Hallister ou l'Intermédiaire sont tellement imbriqués dans les structures de la SV3 qu'ils en deviennent incompréhensibles pour un lecteur occasionnel. En bref, c'est un épisode que je qualifierais d'initié. Son auteur s'est infligé une discipline de fer pour que l'épisode soit d'une grande précision. Et sans vouloir être prétentieux, nous on aurait assez tendance à penser que pour apprécier cet épisode à sa juste valeur il faut être un lecteur TRES assidu de la SV3. Quelqu'un qui connaît le season premiere de la SV3 sur le bout des doigts par exemple trouvera l'épisode encore meilleur, mais celui qui ne s'en souvient plus du tout... Bonne chance C'est un épisode hardcore pour fans hardcore et lecteurs vigilants, et j'espère que les prochains épisodes de cette catégorie là seront d'aussi bonne qualité. On y voit un Frank plus Frank que jamais par son humanisme calme, un Peter froid dont on comprend enfin la position dans laquelle on l'avait mis en début de SV3, une Suzanne révélée et un Romeo un peu plus agressif et noir annonçant quelque tendance.
  11. Merci pour le petit topo sur les écrits apocryphes, dont tout le monde n'est pas forcément au parfum, y compris sur ce forum. Mais je pense que tu oublies un seul élement : outre les erreurs déclarées comme telles, c'est aussi leur contenu ésotérique qui a poussé l'Eglise à nier leur valeur canonique. Car l'ésotérisme est à la fois uni et contraire à la religion. Les écrits canoniques développent l'idée que l'humanité entière est potentiellement sauvable, tandis que les écrits apocryphes contiennent l'idée inverse que seuls des initiés atteindront le Salut. Or pour le business de l'Eglise, parlons caustiquement, cautionner des livres disant que seule une élite atteindra le royaume de Dieu, c'est très mauvais, c'est scier la branche sur laquelle on est assis. Merci également pour "Les Ailes D'Adam" que j'ai co-écrit avec Sullivan. Et euh... je regrette aussi qu'il ne puisse pas être tourné :grin:
  12. Je crois que c'est ce qui gêne le plus de monde. L'intervention d'un certain manichéisme qui n'a pas sa place dans la mythologie de MillenniuM. Et aussi cette impression transparente comme quoi les scénaristes de la Saison 3 avancent au pif et ne savent pas ce vers quoi ils se dirigent. Il n'y a pas de direction dans cette Saison 3. Il n'y avait pas beaucoup de direction dans la Saison 1 non plus, mais au moins la Saison 1 était originale, truffée de pépites, et ne tentait pas de pomper X-Files pour faire de l'audimat. Dans la Saison 3 il y a du bluff, c'est tout. Parfois ça passe. Parfois. J'attends que tu le fasses. En ce qui me concerne, la Saison 4 Virtuelle me satisfait au moins autant que les diverses théories que j'ai pu lire un peu partout, donc... Pour ceux qui nous lisent, Blame! est un manga cyberpunk de Nihei Tsutomu, traduit chez Glénat. La particularité de ce manga d'une qualité graphique exceptionnelle est, outre son économie de dialogues, le fait que l'on ne sait presque rien de l'univers dans lequel erre le héros Killy. On a des éléments, des mots récurrents, comme "virus", "génôme modifié", "terminal génétique", employés dans des contextes qui font que l'on ne saisit pas l'intrigue globale du manga. L'auteur laisse le lecteur chercher seul à partir d'expressions déconnectées les unes des autres quel est le sens de la quête de son héros, attendant plusieurs volumes à chaque fois avant de dévoiler un pan du mystère. C'est effectivement un bon manga mais ça n'a aucun rapport avec MillenniuM, tant dans le contenu que dans la démarche, puisque les trous dans Blame! sont calculés et volontaires. MillenniuM Saison 3 quant à elle est simplement une carence en compétences. D'ailleurs MillenniuM n'est pas une oeuvre, mais trois oeuvres, que l'on rattache les unes aux autres, davantage car c'est possible que parce que c'est utile, et c'est bien là sa faiblesse. J'éprouvais un certain attrait pour l'ésotérisme bien avant la création de MillenniuM, et ce même en ayant toujours été athée. En fait depuis mon enfance, où j'ai été fasciné par l'idée que l'Eglise "trie" les livres en "écrits canoniques" et en "écrits apocryphes" dans le but de contrôler son image auprès des Hommes. De suite, ce sont donc les "livres interdits", et notamment l'Evangile Selon Thomas, qui m'ont intéressé. Je les ai lus, mais j'étais trop jeune, beaucoup de choses m'ont échappées, et j'attendrai longtemps avant de les relire. En 1995, je tombe amoureux d'un anime encore inédit en France, Neon Genesis Evangelion. Très mystérieux, l'anime arbore pour la première fois des relents mystiques judeo-chrétiens. Dès le générique, on y voit un Arbre Séphirotique. Pensant naïvement que je pourrais comprendre Neon Genesis Evangelion en lisant le Zohar et les principaux livres de la tradition kabbalistique, c'est ce que je fais. Là encore je ne comprends pas tout, notamment le Zohar qui est un livre assez pénible, mais je suis au moins très intéressé. Du coup, pour m'amuser, je cherche dans le mysticisme juif, musulman et chrétien une doctrine hérétique qui remette en question les fondements judeo-chrétiens de notre société actuelle, tout en proposant une pensée sophistiquée. J'abandonne un peu vite l'ésotérisme musulman car c'est à mon sens le plus complexe, mais peut-être qu'aujourd'hui je serais capable de le comprendre. Je tombe sur le gnosticisme, qui me passionne aussitôt, par son pessimisme et son mépris de l'existence présente, antithèse de toute la chrétienté canonique, et dont j'apprécie la cosmogonie alambiquée. C'est mon coup de coeur ésotérique. Par hasard, il s'avère que MillenniuM contient plusieurs références au gnosticisme, donc j'écris un article à ce sujet. Le gnosticisme valentinien, du moins une version instrumentalisée de cette doctrine, deviendra également ensuite l'une des bases de la Saison Virtuelle 3 de MillenniuM que je co-créerai avec Sullivan et Oz en 2000, et le ciment de notre explication personnelle de l'épidémie de Marburg intervenue en fin de Saison 2.
  13. Si le but c'est de recoller les morceaux, il n'y a pas de soucis, c'est faisable. La question c'est plutôt de savoir : est-ce à nous de le faire, sachant pertinemment que ces trous et erreurs ne sont pas volontaires mais découlent de l'incompétence des scénaristes. On peut inventer plein de théories, ça a déjà été fait, mais dans ce cas on fait le boulot des auteurs à leur place. Dans une série comme Neon Genesis Evangelion, les trous et les contradictions apparentes sont pour la plupart volontaires, on peut donc creuser sans avoir trop l'impression de perdre son temps, dans MillenniuM en revanche il n'a jamais été question de laisser les gens dans le flou. Maintenant, je suis le premier à admettre que les questions non-résolues de la Saison 3 sont fascinantes - notamment celles de "Bardo Thodol" et de "Goodbye To All That". Mais le problème c'est que le Groupe Millennium et surtout Peter Watts ne ressemblent plus à grand-chose dans la Saison 3. D'un épisode à l'autre, ce n'est pas le même groupe, ce n'est pas le même Peter. Peter Watts : "Le Groupe a bourré la tête de Frank d'histoires d'anges et de démons" Matryoshka J'avoue ne rien comprendre à cette tirade, venant de ce personnage. Je ne parle pas de "Seven And One" où l'on dit que Ed Cuffle est mort, alors qu'il est exécuté plusieurs épisodes plus tard. Je ne parle pas de "Forcing The End" où l'on accuse ni plus ni moins Peter Watts d'avoir causé la lapidation d'une femme. Je ne parle pas de "The Innocents" où Andy McClaren dit que Barry Baldwin est mauvais enquêteur, alors que vingt épisodes plus tard il veut le nommer à sa succession. Je ne parle pas de "The Sound Of Snow" où le Groupe est montré comme gentil voire poète, immédiatement entouré d'un épisode où le Groupe torture et crève les yeux d'un ancien combattant du Golfe. Je ne parle pas de Cheryl Andrews libre dans "Skull And Bones" mais en prison la saison précédente. Je ne parle du Groupe Millennium créé en 1945 par John Edgar Hoover dans "Matryoshka" alors qu'il datait de l'An 10 dans la saison précédente. John Edgar Hoover : "Un symbole ancien pour une organisation nouvelle" Matryoshka Je ne parle pas de la mythologie de la Saison 3 de MillenniuM, qui en rupture totale avec les deux années précédentes, se contente de dire que le Groupe Millennium fait des expériences scientifiques louches. C'est grosso modo, tout ce que l'on apprend du Groupe Millennium dans la Saison 3. Il est méchant et plein de savants fous qui ressemblent à ceux de X-Files parce que c'est plus vendeur - en fait non. Même Lance Henriksen, qui est pourtant un farouche défenseur de la Saison 3 - et qui n'aime pas la Saison 2 - dit que son principal problème c'est son Groupe Millennium dont on ne sait rien de ce qu'il fait. Si même Lance Henriksen, qui n'a pourtant jamais rien compris à MillenniuM, a remarqué que la mythologie de la Saison 3 était foireuse, c'est que c'est le cas - même si en tant qu'acteur je comprends qu'il ait pu éprouver davantage d'intérêt à tourner la Saison 3 que la Saison 2. A titre personnel je ne suis pas comme Edouard De Teyssière, qui fait tout simplement comme si la Saison 3 n'existait pas. Moi la Saison 3 m'intéresse, et je pense que ses trous béants, son caractère brouillon participent du culte qu'il y a eu autour de MillenniuM. Le problème c'est que comme tout spectateur j'ai mes préférences, et que ma préférence allait vers le Groupe mystique tel que décrit dans la Saison 2 et pas vers le Groupe para-militaire et mafieux de la Saison 3. Certains épisodes tentent un compromis entre les deux - "The Sound Of Snow", "Bardo Thodol", "Goodbye To All That" - et je pense qu'ils s'en sortent mieux que les autres. Il y avait moyen de faire un Groupe à la fois méchant et intéressant, ces épisodes le montrent, mais un Groupe méchant leur suffisait et ils n'ont pas cherché plus loin - l'immonde "Collateral Damage" en est la preuve. Maintenant, faire en sorte que les Saisons 1, 2 et 3 s'emboîtent à peu près correctement et leur donner une conclusion, des fans l'ont déjà fait : la Saison 4 Virtuelle écrite en 1999 par des américains et des anglais a servi à ça. Ils ont, dans la mesure du possible, conclu l'histoire avec de bons épisodes équitablement répartis dans les trois tons de la série - Saison 1, Saison 2, Saison 3 - et résolu les nombreuses questions en suspens de la Saison 3 tout en s'attachant à trouver une solution mythologique logique et compatible avec le contenu à la fois de la Saison 2 et de la Saison 3. Ils y sont parvenus. Ce n'est pas nécessairement la fin que l'on voulait, mais au moins, c'est une fin cohérente, qui rebouche tous les trous, et qui réconcilie chacun avec chaque saison. Et c'est, de toutes manières, bien meilleur que ce qu'aurait pu faire une vraie Saison 4 de la série compte tenu de ce que l'on sait maintenant à son propos. Chip Johannessen ayant déclaré que s'il y avait eu une Saison 4 de MillenniuM, elle aurait été davantage politique que les précédentes, on peut dire qu'on l'a échappé belle. Même si cela me démange de savoir ce que cela aurait donné, je pense qu'après de tels propos incohérents, on peut être satisfaits que la série se soit arrêtée au terme d'une Saison 3 finalement pas si mal. Mais demander à la Fox un téléfilm de conclusion pour répondre aux questions de la Saison 3 n'aurait pas été de trop. Ca nous aurait déjà évité un certain crossover ignoble.
  14. Bonjour. N'hésite pas à faire de très longs posts si le coeur t'en dit. En ce qui concerne la Saison 3, mieux vaut que tu l'ais vue entièrement avant de tenter un diagnostic. Néanmoins, il faudra que tu m'expliques l'intérêt de vouloir tuer des clones extralucides au moyen d'un virus plutôt que par des moyens traditionnels dans "Exegesis", ainsi que la signification de "Skull And Bones", avec cette Cheryl Andrews pourtant censée être en prison et présentée comme étant une amie de Frank. S'il ne s'agit pas d'incohérences, il s'agit au moins d'énormes maladresses scénaristiques. Retiens bien également qu'Andy McClaren dans "The Innocents" dit que Barry Baldwin est un mauvais agent, ça te sera utile pour le final et pour mesurer combien les scénaristes ont avancé au pif. En ce qui me concerne, il y a de bons épisodes que j'aime bien dans la Saison 3 : TEOTWAWKI est un honnête Saison 1 like Thirteen Years Later est très fun et bien exploité Skull And Bones a une ambiance absolument géniale à défaut d'avoir un bon script Borrowed Time est un épisode dont le scenario est bon mais la réalisation médiocre L'Oeil De Darwin est un script astucieux et plein de spleen qui évoque la Saison 1 Bardo Thodol est incompréhensible mais du coup assez fascinant Seven And One est un excellent segment inspiré de la Saison 2 Via Dolorosa/Goodbye To All That malgré quelques incohérences contient un grand nombre de scènes très bien écrites et des personnages enfin utilisés Plus quelques épisodes sympathiques comme Antipas, Saturn Dreaming Of Mercury ou Omerta... et des tentatives de renouer avec l'esprit MillenniuM dans des trucs comme Forcing The End ou Matryoshka, tentatives ratées mais louables. Pas grand-monde ne dit que la Saison 3 de MillenniuM est nulle en soi. Elle est nulle en comparaison des Saisons 1 et 2, et entâchée d'une poignée d'incohérences, nuance. Elle a aussi ses propres qualités, comme par exemple un Frank enfin plus combattif, un très bon traitement de Jordan, une variété des thèmes abordés plus grande, une meilleure bande-son, et une ambiance pessimiste qui a son charme. Malheureusement on est passés du stade de série exceptionnelle à celui de bonne série. Quand tu vois qu'en face sur X-Files ils en étaient à la Saison 6, leur meilleur cru, la chute n'en est que plus spectaculaire.
  15. Merci d'avoir lu. Le but c'était justement de faire en sorte que ce soit le lecteur qui en décide. Soit il considère que le Juge Morgan a le bras long au point de faire mentir les relevés météorologiques pour assouvir sa justice, soit il considère que cette pluie a été provoquée par X, mais uniquement pour certaines personnes, dans l'éventualité où cet homme n'en serait pas un. Il y a d'autres possibilités. A partir du moment où je réponds à la question, je détruis le libre-choix que je voulais voir figurer dans le 3SV08. C'est bien pour cela que je refuse de répondre aux questions concernant le "scenario" en lui-même de l'épisode. En l'occurrence, les deux hypothèses sont valables. D'une certaine manière, on en revient au 3SV04 et à la question de si le squelette d'ange était bien un squelette d'ange, mais de manière plus ambiguë, avec X est-il Dieu ou non. Si dans le 3SV04 presque tout allait dans la direction des restes d'un ange véritable, dans le 3SV08 il est un peu plus difficile de trancher. Même si je sais que, MillenniuM oblige, une majorité des rares lecteurs penseront que X est Dieu, ou bien une incarnation christique, l'épisode a tout de même été écrit de manière à ce que cela puisse ne pas être le cas. Le témoignage de Frank explique rationnellement la résurrection, de manière tirée par les cheveux mais tout de même rationnelle, pour la pluie les bulletins ont pu être retouchés par le tribunal, pour la conversation finale de Frank avec X il se peut que ce soit une hallucination puisque Romeo le ramasse au sol, pour l'ADN anormal le chercheur explique à juste titre qu'un échantillon exposé à un surplus d'UV peut présenter des détériorations ressemblant à des mutations... Si l'on prend les propos de X, on peut se dire qu'il s'agit effectivement de Dieu - "Je suis jugé pour non-assistance à personnes en danger" dixit X - mais l'on peut également penser qu'il s'agit simplement d'un fou qui se prend pour Dieu - "Vous êtes un malade qui pense représenter quelque chose" dixit Suzanne. Tout est possible et c'est l'intérêt de l'épisode, c'est ce qui lui permet de ne pas être un simple épisode comique ou atypique mais un vrai segment de MillenniuM avec un fond aussi sérieux que les autres. Celui-là je pensais vraiment que personne ne le trouverait Je ne suis pas du tout fan de Matrix, mais comme il me fallait un terme religieux pour désigner le lieu, tant qu'à faire faisons d'une pierre deux coups.
×

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.