Jump to content
Countdown To Christmas!
 

 
Sign in to follow this  
Truth

2x21- Analyse Diabolique/ Somehow, Satan...

Recommended Posts

2X21 - Analyse Diabolique / Somehow, Satan Got Behind Me

pic221il.jpg

Dès les premières minutes de l’épisode, et avant même que le personnage principal nous apparaisse sous leur réelle apparence, on sent qu’il est l’incarnation du mal... Ce qui est très rapidement conforté lorsque lui et ses confrères commencent leur analyse de l’être humain sous leur forme habituelle : celle de démon ! On entre alors dans le grotesque (au sens littéral et non péjoratif, bien-sûr), on pourrait presque se croire dans Buffy the vampire slayer (Je dis bien : presque). Il est un passage aussi qui m’a rappelé "Bazaar" de Stephen King : lorsque l’un des démons, en vieux monsieur faisant du stop montre une photo de tueur en série-mascotte au jeune homme féru de crimes en série : Leland Gaunt avait une carte de joueur de base-ball introuvable il me semble... Bref, je m’égare...

Comme le titre l’indique, cet épisode est une analyse des Hommes par les démons. Mais, je pousserais plus loin en disant que ces démons sont eux-même la représentation d’une de nos nombreuses facettes : notre côté obscur. Ce que l’on prend pour des démons ou pour des anges ne sont que des parties de nous-même, de notre personnalité, notre caractère, de notre inconscient, etc. Les humains vus par les démons, c’est aussi un peu "werberien", en cela que ce genre de transfert est assez utilisé par Werber ("Nos amis les humains", le court-métrage, "L’arbre des possibles", le recueil...)

De l’analyse des humains on passe aussi (forcément) par une critique, entre autres, de la télévision ; mais elle est double cette critique... du moins, il me semble : je ne suis pas tellement au courant de ce qui s’est passé à l’époque entre l’équipe de Carter et la Fox, mais le passage sur la censure télévisuelle n’est pas un clin d’œil à X-Files... c’est un règlement de compte avec la Fox !!!

pic221al.jpg

Un interlude pour dire qu’il me semble que l’actrice qui joue le rôle de la prostituée qui s’acoquine avec l’un des démons soit le femme du pilote dans "Deep Throat" (The X-Files ): Mme Budahas.

Petit à petit, l’épisode semble devenir moins comique, moins grotesque... Pendant quelques instants, j’ai eu peur—sans y croire vraiment—que l’épisode se termine sur une note telle «L’amour est le grand vainqueur» (Arg, moi qui prône «Le héros est le ver conquérant» !!!) Mais non : OUF ! Tout est bien qui finit... bien, c’est à dire mal, et pour nous, humains, et pour eux, démons qui sont aussi déprimés que nous...

Et Frank Black dans tout ça ? Eh bien... en voilà un qui voit !!! :gaba:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi. L'Episode a quand même su garder toute sa veine humoristique. Je trouve que c'est un des meilleurs épisodes de toute la série.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce que je voulais dire, c'est qu'en plus de cet aspect comique, il approfondissait réellement son propos sur l'être humain. Bien sûr, l'humour est toujours présent mais l'épisode en est d'autant plus prenant, car il nous met dans une situation ambigue entre rire et réflexion plus grave sur nous-même.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avoue ne pas être un fan des épisodes satiriques de MM, que ce soit celui-ci ou Le Jugement Dernier.

Je trouve que le propos est noyé dans le écomique" si l'on peut dire. Ca ne colle pas bien avec l'univers sombre de la série.

Parce que le fond est un peu sérieux, mais aps très profond, et que la forme est comique mais pas complètement drôle.

En gros, je danse d'un pied sur l'autre face à ces épisodes. Ne sachant comment les appréhender.

Je ne les trouve pas mauvais.

Je ne els aime tout simplement pas. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un interlude pour dire qu’il me semble que l’actrice qui joue le rôle de la prostituée qui s’acoquine avec l’un des démons soit le femme du pilote dans "Deep Throat" (The X-Files ): Mme Budahas.

Tout à fait, bien vu ^^

Quant à l'épisode en lui-même, s'il "casse" en quelques sorte certains arcs mythologiques de la série, je l'apprécie pour ce qu'il est et ce qu'il doit rester : un épisode "à part", un ultime baroud de nos auteurs préférés avant le final dantesque de la seconde (qui a dit "deuxième" :grin: ?) saison. L'ultime (et la seule) réflexion de Frank Black résonne comme un funeste présage à la lumière de ce qui lui arrive par la suite, vous ne trouvez pas ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  





Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.